Cou et cervicales

Identifier les différentes pathologies
du cou et des cervicales pour mieux les
appréhender et les soigner

TORTICOLIS

Définition

Le torticolis est du à une contracture musculaire douloureuse du cou. Il affecte principalement le muscle sterno-cléido-mastoïdien, le gros muscle du cou. Il peut cependant toucher aussi d'autres endroits comme le trapèze. Le torticolis est plus fréquent chez les femmes. Le torticolis limite les mouvements du cou (mouvements possibles d'un seul côté bien souvent).

Causes

Le torticolis est du à une contracture musculaire douloureuse du cou. Il affecte principalement le muscle sterno-cléido-mastoïdien, le gros muscle du cou. Il peut cependant toucher aussi d'autres endroits comme le trapèze. Le torticolis est plus fréquent chez les femmes. Le torticolis limite les mouvements du cou (mouvements possibles d'un seul côté bien souvent).

Se préparer

Bien préparer son organisme à l'effort avec un échauffement progressif et complet des muscles. Il suffit d'échauffer son cou par des mouvements d'avant en arrière, des mouvements latéraux et de lents tours de tête.

Récupérer

  • Appliquer du chaud pour détendre les muscles contractés.
  • Ne pas manipuler abusivement le cou.
  • Consulter un avis médical si les douleurs persistent ou son récurrentes afin d'effectuer un travail spécifique éventuellement chez un masseur-kinésithérapeute (et autre professionnel de santé).

COURBATURES

Définition

Les courbatures sont des douleurs musculaires généralement sans gravité, suite à un effort important. Les douleurs liées aux courbatures apparaissent effectivement de quelques heures à 24-48h post exercice. Selon les personnes, elles sont en général encore plus douloureuses le lendemain et le surlendemain de l'effort. Elles disparaissent progressivement en une bonne semaine.

Causes

La douleur est liée aux micro-traumatismes musculaires générés par un effort intensif. Certaines pratiques favorisent les courbatures, comme les courses en pente descendante, ou les mouvements où le muscle est sollicité pour freiner un mouvement, ainsi que les mouvements où le muscle lutte contre l'apesanteur. La condition physique de la personne et son habitude à un type d'effort particulier sont également des facteurs importants.

Se préparer

  • Bien préparer son organisme à l'effort avec un échauffement progressif des muscles.
  • Boire avant, pendant et après l'effort par petites quantités.
  • Ne pas essayer de dépasser ses limites. Savoir modérer ses efforts en fonction de son niveau d'entraînement et reconnaître les signes de fatigue.
  • Pratiquer des légers étirements en douceur après l'effort dans le but d'un simple retour au calme.
  • Réaliser des exercices excentriques lors d'une séance en début de saison peut permettre de mieux se protéger des courbatures.

Récupérer

Vous pouvez reprendre votre activité. Cela peut même aider à réduire la douleur, mais ne pas forcer. En cas de courbatures prononcées, le muscle se protège par des contractures réflexes. L'application de chaud peut alors aider à détendre le muscle. La prise de médicaments analgésiques peut également être faite.


« Attention, veuillez noter que les conseils donnés ci-dessus ne se substituent aucunement à un avis médical. Lisez attentivement les instructions d'utilisation figurant sur les produits. Important : en cas de doute sur le traitement à suivre, consultez un professionnel de santé (médecin, pharmacien) »