Coude et poignet

Identifier les différentes pathologies
du coude et du poignet pour mieux les
appréhender et les soigner

TENDINITE DU COUDE

Se préparer

  • Renforcer les muscles extenseurs et fléchisseurs du poignet est un élément primordial de la prévention. Veiller à maintenir une bonne force musculaire du tronc.
  • Réaliser des exercices excentriques de ces muscles.
  • Faire des exercices d'échauffement des membres supérieurs avant le sport.
  • Faire fréquemment des pauses au cours de l'entrainement.
  • En cas de sport de raquette, choisir une raquette pas trop lourde et adaptée à sa taille et à son niveau de jeu. Eviter également un manche trop petit ou trop large. Veillez à bien ajuster la tension dans le cordage de votre raquette. Si le cordage est trop tendu, cela augmente la tension sur l'avant-bras. Bien se positionner pour frapper la balle. Une frappe « en retard » crée une tension supplémentaire sur le coude, tout comme le fait de cogner la balle tandis que le coude est plié vers soi. Le contact de la balle doit se faire le plus possible au centre de la raquette afin de réduire les vibrations, qui sont absorbées par le poignet et le coude. Éviter de jouer avec des balles de tennis mouillées. Utiliser des éléments diminuant les vibrations.
  • Au golf, veiller à adopter le bon geste de frappe. Souvent, c'est la fin du mouvement d'accélération (qui précède tout juste l'impact du club dans la balle de golf) qui doit être corrigée puisqu'à ce moment, la tension sur le coude est importante.

Définition

  1. Coude du joueur de tennis. (tennis elbow ou épicondylite latérale) : L'épicondylite survient lorsque les tendons des muscles extenseurs attachés à l'épicondyle (petite saillie de l'humérus) est surmené. La douleur se situe surtout dans la région externe de l'avant-bras.
  2. Coude du joueur de golf. (Épicondylite médiale) : Cette affection touche les golfeurs, mais aussi les personnes qui pratiquent un sport de raquette. La douleur se situe dans la région interne de l'avant-bras. Elle apparaît lorsque les tendons des muscles fléchisseurs sont surmenés. Ces muscles internes médiaux servent à plier les doigts, le poignet vers le bras, et à faire tourner l'avant-bras pour que la paume soit vers le bas (position de pronation).

Récupérer

Lorsque la tendinite se déclare, soulager au plus tôt la douleur et l'inflammation.
  • Mettre le coude au repos en évitant les gestes qui ont causé la lésion (ne pas immobiliser le bras à l'aide d'une écharpe ou d'une attelle, car cela risque de provoquer une raideur de l'articulation)
  • Appliquer du froid sur le coude trois à quatre fois par jour, pendant 10 minutes environ. Continuer l'application de glace tant que les symptômes persistent.
  • La pose d'un strapping adapté peut également aider lors de la reprise de l'activité.
  • Consulter un médecin si les symptômes persistent afin de faire des examens complémentaires et un traitement adapté

ENTORSE DU POUCE

Définition

L'entorse est une lésion ou déchirure des ligaments. Les ligaments relient les os entre eux au niveau de l'articulation et aident à maintenir les os en place. Les signes d'une entorse du pouce sont le gonflement de la zone, la douleur, un œdème et la difficulté à le bouger. L'entorse peut être légère (foulure), moyenne (étirement avec début de déchirement des ligaments) ou grave (rupture complète du ou des ligaments avec possibilité d'arrachements osseux).

Causes

L'entorse résulte souvent d'un manque d'échauffement, d'un mouvement violent, une réception de balle mal effectuée.

Se préparer

  • Bien préparer son organisme à l'effort avec un échauffement progressif des muscles et des tendons (environ 10 minutes).
  • Reconnaître les signes de fatigue.
  • En cas de fragilité, un strapping préventif peut permettre de limiter les faux mouvements.

Récupérer

  • Repos : arrêter l'effort et utiliser le membre blessé selon la tolérance
  • Ice (froid) : appliquer du froid le plus tôt possible pour limiter l'œdème. Le froid soulage la douleur et réduit l'inflammation en resserrant les vaisseaux sanguins.
  • Compression : poser sur la zone atteinte une bande adhésive élastique pour limiter les mouvements et réduire l'inflammation. Ne pas serrer trop fort pour ne pas couper la circulation sanguine.

« Attention, veuillez noter que les conseils donnés ci-dessus ne se substituent aucunement à un avis médical. Lisez attentivement les instructions d'utilisation figurant sur les produits. Important : en cas de doute sur le traitement à suivre, consultez un professionnel de santé (médecin, pharmacien) »