Pied et cheville

Identifier les différentes pathologies
du pied et de la cheville pour mieux
les appréhender et les soigner

CRAMPE

Définition

La crampe est une contraction involontaire, douloureuse et passagère du muscle. Quand une crampe se déclenche, on perd momentanément la mobilité des articulations liées au muscle. La crampe est fréquente chez le sportif, et sans gravité, mais elle peut provoquer des contractures voire des lésions du muscles par la violence de la contraction.

Causes

Les facteurs déclencheurs de la crampe sont souvent la fatigue, un effort trop intensif, un mauvais échauffement, une mauvaise préparation ou une déshydratation.

Se préparer

  • Bien préparer son organisme à l'effort avec un échauffement progressif des muscles.
  • Boire avant, pendant et après l'effort par petites quantités. La prise d'une boisson de type isotonique permet une compensation des pertes en ions minéraux.
  • Reconnaître les signes de fatigue et s'arrêter avant que les crampes n'apparaissent.
  • Pratiquer éventuellement de légers étirements en douceur après l'effort dans le but d'un simple retour au calme.
  • Respecter le principe de la progressivité de l'entraînement sportif.

Récupérer

En cas de crampe, étendre tant que possible le muscle en faisant le mouvement contraire à celui qui a causé la crampe. Masser légèrement le muscle et appliquer du froid pour réduire l'inflammation et les lésions créées par la violence de la crampe.

COURBATURE

Définition

Les courbatures sont des douleurs musculaires généralement sans gravité, suite à un effort important. Les douleurs liées aux courbatures apparaissent effectivement de quelques heures à 24-48h post exercice. Selon les personnes, elles sont en général encore plus douloureuses le lendemain et le surlendemain de l'effort. Elles disparaissent progressivement en une bonne semaine.

Causes

La douleur est liée aux micro-traumatismes musculaires générés par un effort intensif. Certaines pratiques favorisent les courbatures, comme les courses en pente descendante, ou les mouvements où le muscle est sollicité pour freiner un mouvement, ainsi que les mouvements où le muscle lutte contre l'apesanteur. La condition physique de la personne et son habitude à un type d'effort particulier sont également des facteurs importants.

Se préparer

  • Bien préparer son organisme à l'effort avec un échauffement progressif des muscles.
  • Boire avant, pendant et après l'effort par petites quantités.
  • Ne pas essayer de dépasser ses limites. Savoir modérer ses efforts en fonction de son niveau d'entraînement et reconnaître les signes de fatigue.
  • Pratiquer des légers étirements en douceur après l'effort dans le but d'un simple retour au calme.
  • Réaliser des exercices excentriques lors d'une séance en début de saison peut permettre de mieux se protéger des courbatures.

Récupérer

En cas de courbatures, vous pouvez reprendre votre activité. Cela peut même aider à réduire la douleur, mais ne pas forcer. En cas de courbatures prononcées, le muscle se protège par des contractures réflexes.

L'application de chaud peut alors aider à détendre le muscle. La prise de médicaments analgésiques peut également être faite.

FOULURE DE LA CHEVILLE

Définition

La foulure est une entorse bénigne qui ne nécessite pas d'immobilisation (étirement des ligaments sans déchirement). Elle est douloureuse et peut provoquer un léger œdème.

Causes

La foulure survient le plus souvent dans des situations de manque d'échauffement, d'un faux pas, d'une mauvaise réception, d'un exercice sur un terrain accidenté, ou d'un changement brusque de direction.

Se préparer

  • Bien préparer son organisme à l'effort avec un échauffement progressif des muscles.
  • Porter de bonnes chaussures adaptées à la discipline.
  • Reconnaître les signes de fatigue.
  • En cas de fragilité ou d'antécédents, un strapping préventif permet de limiter les faux mouvements.
  • Réaliser des exercices de proprioception régulièrement en sollicitant les zones à risques (cheville, genoux…)

Récupérer

  • Arrêter l'effort.
  • Appliquer du froid pour limiter l'œdème, l'inflammation et douleur.
  • Marcher prudemment
  • Poser une bande adhésive élastique pour renforcer la cheville temporairement d'une manière adéquate.
  • Si la douleur persiste après plusieurs heures, consulter un médecin.

ENTORSE DE LA CHEVILLE

Définition

L'entorse est une lésion ou déchirure d'un ou plusieurs ligaments. Les signes d'une entorse de la cheville sont le gonflement de la zone, la douleur, un œdème et la difficulté à bouger la cheville après le traumatisme. L'entorse peut être légère (foulure), moyenne (étirement avec début de déchirement des ligaments) ou grave (rupture complète du ou des ligaments avec possibilité d'arrachements osseux).

Causes

L'entorse résulte le plus souvent d'un manque d'échauffement, d'un faux pas, d'une mauvaise réception, d'un exercice sur un terrain accidenté, d'un changement brusque de direction, ou d'un choc.

Se préparer

  • Bien préparer son organisme à l'effort avec un échauffement progressif des muscles.
  • Porter de bonnes chaussures adaptées à la discipline.
  • Reconnaître les signes de fatigue.
  • En cas de fragilité ou d'antécédents, un strapping préventif permet de limiter les faux mouvements.
  • Réaliser des exercices de proprioception régulièrement en sollicitant les zones à risques (cheville, genoux…)

Récupérer

En cas d'entorse, respecter le protocole RICE :

  • Repos : arrêter l'effort immédiatement et utiliser le membre blessé selon la tolérance. En cas d'impossibilité de se mettre immédiatement en appui ou de faire quelques pas, mettre le membre en décharge (béquilles).
  • Ice (froid) : appliquer du froid le plus tôt possible pour limiter l'œdème. Le froid soulage la douleur et réduit l'inflammation en resserrant les vaisseaux sanguins.
  • Compression : poser sur la cheville une bande adhésive élastique pour limiter les mouvements d'une part et réduire l'inflammation. Poser la bande de façon à ce que le pied soit dans une position neutre, voire dans le sens inverse de l'étirement. Ne pas serrer trop fort pour ne pas couper la circulation sanguine
  •  Élévation: Maintenir le membre blessé en position surélevée, si possible pendant deux à trois heures chaque jour, jusqu'à ce que la douleur et l'inflammation diminuent. L'élévation et la compression limitent le gonflement et l'accumulation de fluide autour de la zone blessée.

Consulter un médecin. Une phase de rééducation avec un kinésithérapeute vous sera recommandée pour éviter les récidives.

FRACTURE

Définition

La fracture est une véritable cassure de l'os.

Causes

La fracture résulte d'un choc direct et violent sur la zone, et parfois d'une fragilité osseuse (fracture spontanée, fracture de fatigue…).

En cas de soupçon de fracture : Consulter immédiatement un médecin. La zone sera immobilisée. Une opération chirurgicale peut être nécessaire.La phase de consolidation de la fracture peut prendre entre 1 et 3 mois environ (mais dépend fortement en fonction des os). Une phase de rééducation avec un kinésithérapeute d'au moins un mois est nécessaire pour permettre au sportif de reprendre ses appuis.

Se préparer

  • Pratiquer régulièrement une activité physique. L'activité physique régulière contribue à renforcer les articulations et les os.
  • Adapter son activité et l'intensité de l'effort à sa forme physique et à son âge.
  • Bien s'équiper, et notamment avec des chaussures adaptées à l'activité.
  • Boire régulièrement avant, pendant et après l'effort par petites quantités.
  • Effectuer un échauffement adapté et progressif des muscles et des tendons Demander conseil à un entraîneur spécialisé dans le sport pratiqué.
  • Porter de bonnes chaussures adaptées à la discipline.
  • Reconnaître les signes de fatigue.
  • En cas de fragilité ou d'antécédents, un strapping préventif peut permettre de limiter les faux mouvements.

Récupérer

  • Pratiquer des étirements en douceur après l'effort dans le but d'un retour au calme.
  • Reconnaitre les signes de fatigue et savoir s'arrêter lorsqu'ils apparaissent.
  • Respecter un temps de repos pour récupérer suffisant entre les entraînements et les compétitions.
  • En cas de fragilité décelée ou de douleur, prendre immédiatement les mesures nécessaires (soins, consultation).
  • En reprise après une blessure, un renforcement musculaire est conseillé. Gagner en force, en souplesse et en agilité peut permettre d'éviter les récidives. Porter un strapping sur la zone pendant les entrainements peut également limiter les risques de blessure.


« Attention, veuillez noter que les conseils donnés ci-dessus ne se substituent aucunement à un avis médical. Lisez attentivement les instructions d'utilisation figurant sur les produits. Important : en cas de doute sur le traitement à suivre, consultez un professionnel de santé (médecin, pharmacien) »