Image

Comment faire un pansement compressif

8 min. de lecture
Afficher plus

Vous souhaitez savoir comment faire un pansement compressif ? Nous vous indiquons tout ce que vous devez connaitre, de ce qu’est un pansement compressif à la meilleure manière de le poser. Nous vous expliquons également quels sont les différents types de pansements. Pour tous vos besoins du quotidien, Elastoplast vous propose une large gamme de pansements que nous vous détaillons.

Qu’est-ce qu’un pansement compressif ?

Un pansement compressif possède la caractéristique principale d’exercer une pression sur une plaie (le réseau sanguin sous-jacent à la plaie au niveau de la peau) afin de juguler ou de prévenir une hémorragie. Le but de ce type de pansement est d’arrêter ou de limiter un saignement abondant en faisant pression sur la lésion concernée à l’aide d’une compresse ou d’un linge propre, et d’un système de maintien (bande ou pression manuelle) sur une lésion cutanée hémorragique.

 

À noter, vous ne pouvez réaliser un pansement compressif que sur une plaie récente, sans corps étranger. Il ne peut donc pas être appliqué sur une fracture ouverte.

 

À savoir : un pansement compressif peut rester en place plusieurs heures (jusqu’à 24 heures), contrairement à un garrot.

Dans quels cas utiliser un pansement compressif ?

Les pansements compressifs jouent un rôle très important dans le contrôle d’une hémorragie externe. Ils ont pour but de :

 

·       Stopper ou limiter l’écoulement de sang (du saignement de nez à la plaie artérielle) ;

·       Absorber les exsudats (ensemble des fluides produits par les plaies aiguës ou chroniques) ;

·       Encourager la coagulation et la cicatrisation.

Quel est le matériel nécessaire pour réaliser un pansement compressif ?

Afin de réaliser un pansement compressif, vous aurez besoin :

 

·       D’un paquet de plusieurs compresses et d’une bande élastique adhésive ou autoagrippante ;

 

·       D’un coussin hémostatique : pansement individuel comprenant un tampon de mousse, une compresse stérile et une bande élastique ;

 

·       D’un pansement compressif d’urgence, qui contient dans le même emballage une bande élastique équipée d’un tampon de gaze, une languette de maintien (applicateur de pression) et un élément de fermeture en plastique.

 

Qu’est-ce qu’un tampon compressif absorbant stérile ?

Ce pansement est destiné à arrêter l’écoulement de sang lors d’un saignement important ou d’une hémorragie. Il est utilisable d’une seule main et permet d’effectuer une compression sur la lésion cutanée (que ce soit par la victime elle-même ou une tierce personne).

 

Le tampon compressif possède un haut pouvoir absorbant et on le trouve selon différents formats permettant de s’adapter à la taille de la blessure.

Quels sont les différents types de compresses ?

Il existe deux types de compresses :

 

·       Les compresses tissées : elles sont utilisées dans le traitement d’une lésion cutanée.

 

·       Les compresses non tissées : ce type de compresse est adapté aux plaies post opératoires comportant des fils ou des agrafes. Elles peuvent être stériles ou non stériles.

Comment nettoyer une plaie ?

Stoppez l’hémorragie

Commencez par désinfecter vos mains et utilisez un tissu propre pour éviter le contact direct, et/ou portez des gants médicaux stériles. Tentez de stopper l’hémorragie avant de nettoyer et de panser la blessure.

 

Utilisez un pansement propre et sec et appuyez très doucement sur la plaie. En général, la pression permet d’accélérer la coagulation et de stopper le saignement en 20 minutes (attention, certaines blessures peuvent continuer de suinter pendant plus de 45 minutes). Ce pansement empêchera les bactéries d’entrer dans la plaie.

 

À noter : si l’hémorragie persiste malgré un appui prolongé de 15 ou 20 minutes, une prise en charge médicale est nécessaire.

 

Nettoyez la plaie

Retirez les éventuels débris et ôtez les vêtements le cas échéant. Ensuite, rincez soigneusement la blessure (idéalement avec une solution saline) à l’eau tiède ou froide. Faites couler l’eau quelques minutes sur la blessure. Utilisez un tissu doux pour appuyer très légèrement. Si le saignement reprend, appuyez de nouveau sur la blessure après l’avoir nettoyée.

Comment faire un pansement compressif ?

Il existe plusieurs types de pansements compressifs :

En milieu hospitalier

Un pansement compressif peut souvent être réalisé à la suite d’une intervention chirurgicale ou dans le cas d’une personne à fort risque d’hémorragie. C’est en général un paquet de compresses maintenu par une bande élastique adhésive, qui peut être complété par un pansement hémostatique (destiné à stopper une hémorragie).

Dans le cas de premiers secours

On recommande alors de se servir d’un linge propre si vous n’avez rien d’autre, à maintenir à l’aide de votre main ou d’une écharpe, par exemple. Certaines trousses d’urgence contiennent des dispositifs prêts à l’emploi qui correspondent aux pansements d’hôpitaux.

 

Évitez tout contact de vos doigts avec la plaie : utilisez un sac plastique sur vos mains pour faire pression.

Comment faire un pansement compressif pas à pas ?

·       Ouvrez l’emballage et retirez le pansement de l’emballage sous vide ;

 

·       Appliquez la compresse sur la blessure et faites un tour avec le bandage élastique ;

 

·       Passez le bandage élastique dans la languette de maintien en plastique ;

 

·       Tendez le bandage élastique en le ramenant dans le sens inverse, tout en tirant la languette de maintien vers le bas ;

 

·       Enroulez le bandage en serrant sur la compresse ;

 

·       Fixez la languette à une des couches du bandage à l’aide de crochets.

 

À savoir : le pansement compressif peut s’avérer moins efficace qu’une compression manuelle. Si vous constatez une reprise du saignement au travers du pansement, il est nécessaire de réaliser un autre pansement sur le premier afin d’augmenter la compression. Au cas où ce ne serait toujours pas efficace, il faudrait reprendre la compression manuelle par-dessus.

Que faire si le saignement persiste malgré la mise en place d’un pansement compressif ?

Un pansement compressif a pour but de ralentir et d’arrêter un saignement. Si vous enlevez le premier pansement afin de le changer, vous allez détruire par arrachage toute la structure qui est en train de se mettre en place en termes de coagulation. Il est donc nécessaire de rajouter un second pansement par-dessus le premier, mais de ne surtout pas enlever celui-ci.

Quels sont les différents types de pansements ?

Les pansements hydrocellulaires

Ces pansements sont généralement à base de mousse de polyuréthane. Ils existent sous forme de plaques adhésives ou non, de formes anatomiques ou adaptées au remplissage des plaies cavitaires (structure en relief).

Les pansements alginates

Ils sont majoritairement composés d’alginates. Les alginates sont des polymères d’acides alginiques obtenus à partir d’algues. Ceux-ci se caractérisent par leurs capacités d’absorption et leurs propriétés hémostatiques (en mesure d’arrêter l’écoulement du sang). Ils existent sous forme de compresses ou de mèches.

Les pansements hydrocolloïdes

Ils sont à base de polymères absorbants et ont des propriétés liées à la présence de carboxyméthylcellulose. Ils existent sous forme de plaques adhésives, de poudres ou de pâtes.

Les fibres de carboxyméthylcellulose

Ces pansements sont composés majoritairement de fibres non tissées de carboxyméthylcellulose (CMC) pure. Ces fibres se transforment au contact des exsudats (liquide physiologique) en gel cohésif, caractérisé par sa capacité d’absorption.

Les pansements au charbon actif

Ajouter du charbon actif à un pansement a pour propriété d’absorber les molécules responsables des mauvaises odeurs des plaies. On trouve ces types de pansements sous la forme de plaques et de compresses.

Les pansements à base d’Acide Hyaluronique

Ils contiennent de l’Acide Hyaluronique (constituant naturel du derme) à des concentrations variables. On les trouve sous diverses formes (crèmes, compresses, sprays, etc.).

Les pansements à l’argent

Ces pansements sont constitués de différents supports auxquels a été ajouté de l’argent sous des formes physico-chimiques variées. Leur rôle est avant tout antibactérien.

Les hydrogels

Ces gels contiennent plus de 50 % d’eau. Ils sont principalement destinés à assurer l’humidification des plaies. On les trouve sous différentes formes : plaques, compresses imprégnées et gels.

Les pansements vaselinés

Ils sont constitués d’une trame, imprégnée ou enduite de vaseline. Il est nécessaire de les surveiller, car ils adhèrent peu à peu à la plaie.

Les interfaces

Enfin, les pansements interfaces sont constitués d’une trame enduite de polymères de différents types, comme du gel de silicone, par exemple.

 

Ils se distinguent des simples pansements gras par une adhérence faible, qui ne s’accroît pas tout au long de l’utilisation au contact direct de la plaie afin de limiter le traumatisme et la douleur engendrés par le retrait du pansement.

Elastoplast vous propose une large gamme de pansements

Pour vos besoins du quotidien, Elastoplast a pensé de très nombreux pansements. Parmi ceux-ci, retrouvez notamment des compresses, mais également des pansements waterproof, des pansements classiques ou encore des pansements experts.
 
Le saviez-vous ? Elastoplast propose désormais des pansements Green & Protect à partir de fibres d’origine naturelle* pour une protection optimale plus éco-responsable**.
 
*Elastoplast s’inscrit dans une démarche environnementale plus responsable ; consulter nos engagements sur notre site www.elastoplast.fr . Comparé à l’ensemble de la gamme de pansements Elastoplast. La compresse et le tissu sont fabriqués à partir de fibres d’origine naturelle et sont FSC certifiés (numéro licence FSC® : N003710), la boite en carton est FSC certifiée et recyclée à 93%. Nos usines de production utilisent une électricité issue de sources renouvelables. 
 
**La compresse et le tissu sont fabriqués à partir de fibres d'origine naturelle. Tous les matériaux d'origine botanique proviennent de forêts certifiées FSC® (numéro licence Beiersdorf FSC® : N003710) 
Nos pansements GREEN & PROTECT ont une adhérence extra forte tout en étant déperlants et durables. Le pansement anti-adhérent couvre et protège la plaie.

Produits conseillés