Masser une cicatrice aide à assouplir la peau et ainsi, favorise la cicatrisation. Nous vous accompagnons dans ce processus, et revenons sur les différents types de cicatrices ainsi que sur les étapes de la cicatrisation. Elastoplast vous propose également un réducteur de cicatrices ainsi que de nombreux autres produits pour la plupart des petits désagréments du quotidien, des premiers secours aux pansements de toute la famille.

Qu’est-ce qu’une cicatrice ?

Une cicatrice correspond à la partie visible d’une lésion du derme après réparation, que ce soit à la suite d’une blessure ou à une incision lors d’une procédure chirurgicale. La cicatrisation s’inscrit au sein du processus de guérison d’une blessure, et le tissu qui lui est associé n’est pas identique à celui qui était présent avant la plaie. Ainsi, la peau d’une cicatrice est plus sensible au rayonnement ultraviolet, de même que les follicules pileux et les glandes sudoripares ne se développent pas sous une cicatrice.

Haut de page

Quels sont les différents types de cicatrices ?

Il n’existe pas un type de cicatrice, mais bien plusieurs. Les voici dans le détail :

 

·       Cicatrice plate ou blanche : c’est la cicatrice la plus courante. Elle peut être un peu boursoufflée au début, mais elle s’estompe généralement très vite, pour devenir invisible ou très peu visible. L’application de certains produits spécialisés peut l’aider à disparaitre totalement.

 

·       Cicatrice atrophique : elle se caractérise par de petites traces généralement circulaires. Ce type de cicatrice se retrouve souvent à la suite d’acné sévère ou de la varicelle, dont les boutons auraient été grattés. Le fait de se gratter interrompt en effet le processus de cicatrisation, en laissant une marque indélébile. Aujourd’hui, la technique du laser représente une solution efficace pour ce type de cicatrice.

 

·       Cicatrice hypertrophique : ce type de cicatrice se caractérise par une boursouflure rougeâtre. Elle est souvent en relief sur la peau, un peu surélevée. Au fil du temps, elle a tendance à s’épaissir. C’est une cicatrice qui apparait notamment lorsqu’un corps étranger a interféré dans le processus de cicatrisation. On la rencontre également en cas de brûlure. La cicatrice hypertrophique a tendance à démanger, la rendant parfois difficile à supporter.

 

·       Cicatrice chéloïde : on la reconnait à sa forme dite en « chou-fleur », qui se traduit par une boursouflure rougeâtre qui s’étend souvent autour de la plaie d’origine, mais pas au-delà. Une opération chirurgicale peut par exemple déclencher ce type de cicatrice.

 

·       Cicatrice étirée : elle correspond à une trace, longiligne et creusée. Elle apparait lorsque la peau autour de la cicatrice est étirée. Les vergetures sont ainsi considérées comme des cicatrices étirées.

Haut de page

Quelles sont les étapes de la cicatrisation ?

Il faut savoir que le processus de cicatrisation débute dès les premières minutes après la blessure ou l’agression de l’épiderme.

 

·       Il y a tout d’abord la formation d’un caillot sanguin grâce au processus de coagulation. À l’intérieur de ce caillot, on retrouve un ensemble de molécules qui constitue la base du nouveau tissu cutané.

 

·       Ensuite vient la phase dite « réactionnelle ». La plaie va alors se mettre à émettre un liquide transparent (elle exsude). Ce phénomène est normal, puisque ce liquide permet de nettoyer et d’apporter des éléments nécessaires à la cicatrisation. Les substances qu’il comprend vont limiter le saignement et commencer à nettoyer la plaie. C’est une phase qui peut aller de deux à quatre jours.

 

·       Les cellules conjonctives vont ensuite migrer sur la cicatrice, afin de permettre la reconstitution des tissus. La création de nouveaux vaisseaux va également débuter, afin que de nouveaux tissus se développent et remplissent la blessure.

 

·       Pendant 10 à 15 jours, la phase dite « d’épidermisation » va permettre de former un tissu très fin et fragile, mais qui est déjà en mesure de protéger l’épiderme. Le processus de cicatrisation va ensuite continuer et la plaie va se rétracter. On peut considérer qu’à six semaines, une cicatrice est solide et qu’au bout d’un an, elle a terminé son évolution.

 

Haut de page

Comment atténuer une cicatrice ?

Plusieurs solutions s’offrent à vous :

Hydratez votre cicatrice

Il est recommandé d’hydrater votre cicatrice en profondeur pendant sa guérison. Pour ce faire, vous pouvez utiliser de l’huile végétale ou encore une crème adaptée. De cette manière, vous pourrez éviter les tensions de tiraillements et apporter les éléments nécessaires à la régénération de la peau.

Protégez votre plaie à l’aide de pansements

Afin de faciliter la cicatrisation, il est également important de protéger la plaie contre les agressions extérieures, que ce soit à l’aide de gels ou de pansements compressifs. Les pansements en silicone sont particulièrement efficaces, puisqu’ils favorisent l’hydratation du tissu cicatriciel et limitent les démangeaisons ainsi que l’inconfort.

Protégez votre cicatrice du soleil

Le soleil s’affiche comme l’ennemi du bronzage. Si vous décidez d’y exposer votre cicatrice, vous risquez de renforcer la production de mélanine et donc d’accentuer sa coloration. Évitez scrupuleusement les rayons UV pendant toute la période de maturation de la cicatrice.

Haut de page

Pourquoi est-il nécessaire de masser une cicatrice ?

On peut observer des « adhérences » lorsqu’une cicatrise se forme et que la peau se colle aux muscles et au tissu. Ainsi, du collagène peut être produit en trop grande quantité, formant des adhérences en profondeur et une cicatrice surélevée à la surface de l’épiderme. Dans ce cas précis, masser aide à assouplir les tissus cicatriciels, qui sont souvent plus épais et plus durs au moment de la cicatrisation.

 

Masser permet de stimuler la mobilité de la zone et de rendre la cicatrice moins rouge et moins gonflée. Un massage régulier joue ainsi un rôle important sur le processus de cicatrisation et de diminution de l’inflammation.

Haut de page

À quelle fréquence doit-on masser une cicatrice ?

Il est recommandé de commencer le massage environ trois semaines après une intervention chirurgicale sans complication. Néanmoins, cela dépend de la profondeur et de la grandeur de la cicatrice. Il ne doit pas y avoir de croute ou de liquide suintant. Dans le cas de petites affections de la peau, attendez simplement que la plaie soit bien refermée.

 

En termes de fréquence, il est conseillé de masser votre cicatrice deux fois par jour, pendant 5 à 10 minutes afin de favoriser la cicatrisation.

Haut de page

Comment bien masser une cicatrice ?

·       Afin de bien masser une cicatrice, il est important de commencer par vous laver les mains ;

 

·       Appuyez l’index et le majeur sur la cicatrice et effectuez des petits cercles sans frotter, puis des mouvements de bas en haut, afin de finir de droite à gauche ;

 

·       Placez les doigts de chaque côté de la cicatrice afin de soulever doucement l’épiderme. Le but demeure de tenter de décoller la peau des tissus et des muscles. C’est votre peau qui doit bouger, entrainée par vos doigts ;

 

·       Exercez un palper-rouler sur la cicatrice en pinçant la peau et en la faisant rouler entre les doigts ;

 

·       Massez ensuite et lentement la zone à l’aide d’une crème hydratante et apaisante. Le massage doit toujours être doux et lent.

 

À savoir : les sensations induites par le massage sont parfois légèrement inconfortables, mais en aucun cas douloureuses. Dans le cas contraire, il ne faut pas continuer le massage et demander conseil auprès d’un médecin.

Haut de page

À quel moment doit-on faire appel à un professionnel pour un massage ?

Si l’automassage ne suffit pas à réduire les adhérences et à résorber peu à peu la cicatrice, il est conseillé de faire appel à un kinésithérapeute. Celui-ci pourra procéder à des séances plus poussées, afin de favoriser le drainage lymphatique et la circulation sanguine.

 

Dans certains cas, le chirurgien pourra prescrire des séances de massage avec machine (endermologie) afin de soulever et d’assouplir la cicatrice en douceur, afin de lui faire perdre sa raideur.

Haut de page

Quel produit utiliser pour masser votre cicatrice ?

Elle peut être massée sans produit particulier, mais si vous avez l’occasion, un soin hydratant, émollient et légèrement lubrifiant favorise le modelage et offre une meilleure sensation sur la peau.

Haut de page

Est-il normal d’avoir mal lorsque je masse mes cicatrices ?

S’il est normal de sentir un inconfort, il n’est pas normal de ressentir une douleur. On estime ainsi que la sensation ne doit pas dépasser 4 sur 10 sur l’échelle de la douleur, c’est-à-dire une douleur modérée. Dans le cas contraire, diminuez la durée de votre massage ainsi que la pression sur les cicatrices.

Haut de page

Elastoplast vous propose des réducteurs de cicatrices

Les pansements réducteurs de cicatrices d'Elastoplast sont fabriqués dans un matériau utilisé depuis de nombreuses années pour les soins professionnels des plaies. Ils ne contiennent aucun principe actif qui pourrait causer des effets secondaires. Ces pansements représentent un moyen sûr de réduire efficacement les cicatrices hypertrophiques ou chéloïdes épaisses et colorées.
 
Ce produit Elastoplast aplanit, éclaircit et assouplit les cicatrices. Il convient pour les cicatrices récentes, tout comme pour les plus anciennes. Les premières améliorations sont visibles après 3 à 4 semaines.
 
Attention, veuillez noter que les conseils donnés ci-dessus ne se substituent aucunement à un avis médical. Lisez attentivement les instructions d'utilisation figurant sur les produits. Important : en cas de doute sur le traitement de votre plaie, consultez un professionnel de santé (médecin, pharmacien).
Haut de page